Comment devenir riche grâce à l’Investissement Responsable ?

Partager

Si vous êtes comme moi, la liberté financière est une mission personnelle qui guide plusieurs de vos décisions. Pour l’atteindre, c’est assez simple, il faut s’enrichir. Par contre, je ne veux pas avoir à marcher sur ma conscience pour y arriver. Je ne veux pas contribuer à la destructions de l’environnement ni à l’exploitation de qui que ce soit. Avant de me lancer, je me suis donc demandé : comment vais-je devenir riche en respectant mes convictions ? La réponse : l’investissement responsable.

Investir sur les marchés boursiers en étant fidèle à ses valeurs, c’est possible ?

Qu’on le veuille ou non, on ne peut pas ignorer le fait que notre monde se trouve aujourd’hui à un point critique de son histoire. Effectivement, les changements climatiques font de plus en plus de ravages partout sur la planète. Aujourd’hui, la population mondiale fait face à une urgence d’agir afin d’éviter que cela s’aggrave de façon importante et irréversible d’ici la fin du siècle. Heureusement, de plus en plus de gens en sont conscients et sont prêts à faire leur part pour changer la situation.

Personnellement, pour faire notre part, nous pouvons, par exemple, diminuer la fréquence de nos déplacements en voiture ou en avion, manger moins de viande, consommer des produits locaux, faire du compost ou encore, recycler. Effectivement, les possibilités sont très nombreuses si l’on veut diminuer notre empreinte écologique et chaque geste compte énormément.

Toutefois, un élément qu’il ne faut absolument pas négliger c’est notre portefeuille d’investissements. Malheureusement, si on ne s’y attarde pas, il se peut que tous nos efforts pour diminuer notre empreinte écologique soient annulés par celui-ci. En effet, avant de commencer à aller au travail en vélo plutôt qu’en voiture, il faut, par exemple, savoir si notre argent est investi dans les pétrolières albertaines.

Si on possède un portefeuille lié au marché canadien, la réponse est très fort probablement oui. Effectivement, ces compagnies sont parmi les plus importantes dans l’économie du Canada et font partie, bien souvent, des investissements inclus dans les portefeuilles boursiers canadiens. Donc, dans cet exemple, si j’ai un FNB du marché canadien dans mon CELI, en même temps que je pédale sur mon vélo pour aller au bureau, mes dollars investis participent à l’extraction d’une des formes les plus polluantes de pétrole sur la Terre.

La beauté dans tout ça est que c’est très simple d’avoir un portefeuille responsable pour éviter cette contradiction. Effectivement, étant donné que de plus en plus de gens désirent investir dans des compagnies qui ont un impact positif sur l’environnement, les banques se sont mises à offrir des produits adaptés à cela. En ce moment, il existe plusieurs FNB offerts au Canada qui ont une composition influencée par des critères environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance (ESG).

ESG… De « quessé » ?

Les lettres ESG pour environnement, social et gouvernance, commencent à être populaires dans le monde des finances. Toute personne cherchant à faire de l’investissement responsable doit rechercher ces lettres.

De plus en plus, les performances ESG d’une compagnie sont évaluées et accompagnent les résultats purement financiers de celle-ci. Cela veut dire qu’il est maintenant possible de savoir quelles compagnies sur le marché sont les plus engagées positivement. Voici les principaux élément qui forment les critères ESG selon l’institut de CFA[1] :  

Forcément, en choisissant des investissements responsables, je vais sacrifier une part de mes rendements ? Pas du tout !

On n’a absolument pas besoin de sacrifier son rendement pour investir de façon responsable. En effet, les facteurs ESG sont maintenant considérés par des analystes comme étant des risques financiers. Suivant cette idée, les compagnies qui se soucient de leurs impacts ont, très souvent, de meilleurs résultats que celles qui ne le font pas ou sont nuisibles.

Par ailleurs, du côté des fonds de placements, c’est simple, les choix responsables performent toujours mieux que leur compatriotes traditionnels. C’est assez convaincant. Non seulement notre argent est investi dans des compagnies qui ont les mêmes valeurs que nous, elle nous rapporte de meilleurs rendements. Pour le prouver, voici de beaux graphiques produits par l’Association pour l’investissement responsable (AIR) [2] .

Vendu ! Comment je fais pour investir dans des fonds responsables ?

Pour arriver à faire de l’investissement responsable, une option très intéressante et accessible à tous consiste à investir en bourse dans des FNB à caractère ESG. Au Canada, depuis quelques années, les options offertes sont de plus en plus nombreuses. Je me suis fait un plaisir d’en faire le recensement. Ces informations ont été recueillies sur Internet en mars 2021. Très fort probablement, elles vont évoluer rapidement. Il se peut donc que certaines données ne soient plus valides après peu de temps. Malgré tout, au moment d’écrire ces lignes, voici la liste très intéressante de produits offerts.

Simple et à faible coût : Les FNB portfolio balancés

Cette catégorie représente l’option la plus simple. Les FNB qui en font partie sont composés d’autres FNB plus spécifiques qui permettent d’avoir une exposition à tous les marchés et ainsi être hautement diversifiés. La proportion de chacun est balancée par l’institution qui l’offre. Grâce à ces FNB, avec un seul titre, il est possible d’avoir un portefeuille solide.

Pour ceux qui veulent avoir plus de liberté dans la construction de leur portfolio 

Les gens qui préfèrent construire eux-même leur portfolio, personnellement c’est mon cas, peuvent très bien le faire en optant pour des FNB un peu plus spécifiques. Souvent, en ayant plus de contrôle sur nos choix et en acceptant des frais de gestion légèrement plus élevés, la qualité des critères ESG utilisés pour le choix des actions dans nos portefeuille est augmentée.

Généralement, il faut minimalement être exposé aux marchés du Canada, des États-Unis et des pays développés en plus de posséder une certaine quantité de bons. Ainsi, la diversification de notre portefeuille nous permet de mieux contrôler le risque et d’avoir des investissements qui suivent notre profil d’investisseur(euse). Voici donc les options disponibles au Canada qui permettent de se construire un portefeuille de FNB à caractère ESG.

FNB d’actions canadiennes

FNB d’actions américaines

FNB d’actions canadiennes et américaines

FNB d’actions mondiales

FNB de bons

Mes choix  

Personnellement, j’ai investi dans les fonds de Desjardins faibles en carbone pour la partie actions de mon portefeuille. Pour ma part, la diminution des émissions de GES est une priorité et j’ai un léger sentiment d’appartenance pour la coopérative étant donné que j’y ai déjà travaillé et qu’en plus, c’est une société québécoise.

Voilà donc pourquoi je possède ces fonds. Toutefois, je crois que chacun(e) doit faire ses devoirs et essayer d’y aller avec le choix qui s’avère le plus logique pour lui ou elle. Je complète le tout avec des fonds de Vanguard pour la partie bons de mon portefeuille puisque pour ce type d’investissement, la diminution des frais de gestion est encore plus importante. Également, il s’agit majoritairement de bons émis par les gouvernements. Donc, ils sont censés être à caractère responsable par le fait même vu le rôle d’un gouvernement (techniquement…). Voici donc la composition de mon portefeuille :

Les FNB à caractère ESG, loin d’être parfait, mais remplis de potentiel

Pour conclure, j’aimerais préciser que je suis conscient que les FNB à caractère ESG ne sont pas la solution miracle. Effectivement, étant donné qu’il n’y a pas de norme officiellement reconnue pour établir les critères ESG, il y a encore quelques lacunes et un peu de green washing dans le domaine.

Toutefois, il ne faut pas non plus rester inactif et rester dans l’investissement traditionnel en raison de cela. Selon moi, chaque investisseur individuel a le pouvoir, en investissant, de donner le message aux institutions financières qu’il y a une forte demande dans l’investissement responsable.

Ainsi,  à mesure que la proportion des investissements allant vers le ESG augmentera, le besoin d’établir des règlements officiels sera de plus en plus grand. Lorsque les normes ESG seront officiellement et universellement réglementées, le progrès sera exponentiel selon moi.

En attendant, en tant qu’investisseur(euse) responsable, il faut entrer dans le courant jusqu’à ce que la vague soit instoppable. Notre argent a autant sinon plus d’impact que nos comportements sur notre empreinte écologique. Grâce aux fonds ESG, on peut atteindre tous nos rêves de liberté financière ainsi qu’échapper à la Rat Race et ce, en investissant en fonction de nos valeurs.

***Avertissement – Les investissements en bourse sont risqués. Avant de se lancer, il faut en être conscient et faire toutes les démarches nécessaires afin de bien comprendre. Mes textes contiennent mes expériences et connaissances personnelles. Elle ne sont pas des références. Il faut toujours consulter un spécialiste avant de se lancer ***

[1] https://www.cfainstitute.org/en/research/esg-investing
[2]https://www.newswire.ca/fr/news-releases/sondage-desjardins-28-des-canadiens-estiment-a-tort-que-l-investissement-responsable-genererait-des-rendements-inferieurs-aux-produits-d-investissement-traditionnel-801786133.html?fbclid=IwAR0qroyku2Qyu1r__sH4lOsg2qqQ2_0xmWUon_Meu-l6ypsDi_KQP_0Ip94

Recevez les nouveaux articles dès qu'ils sont publiés dans votre boîte courriel

Commencez à investir dans des actions et des FNB en ouvrant un compte sur la plateforme sans commission de WealthSimple.

Laisser un commentaire